LES BUTS

Ces trois disciplines permettent d’acquérir des références culturelles afin de faciliter une meilleure compréhension du monde. On étudie comment les sociétés du passé ont contribué à la construction de notre monde et comment celles d’aujourd’hui agissent sur leurs territoires.

Ainsi l’Histoire, la Géographie et l’Education civique contribuent :

  • à développer la curiosité et la compréhension pour d’autres sociétés et d’autres lieux,
  • à comprendre les enjeux des valeurs démocratiques et du développement durable,
  • à prendre conscience de la responsabilité citoyenne de chacun au sein de la société.

La conjugaison de ces trois disciplines permet aux élèves d’acquérir progressivement sur les quatre années :

  • Une culture générale qui s’appuie sur des connaissances et l’enrichissement du vocabulaire notamment disciplinaire.
  • Des méthodes de travail orales et écrites qui s’appuient sur l’observation, l’analyse, le raisonnement et l’argumentation, l’esprit critique, la maîtrise de la langue.
  • Une formation au brevet.
  • Une préparation au lycée pour les classes de 3ème.

LE COURS ET SON ORGANISATION

Les cours s’appuient sur :

  • des études de cas faisant référence à une situation géographique ou historique précise.
  • des études de documents : documents iconographiques, cartes, tableaux, graphiques et textes divers…
  • des œuvres d’art afin de prendre en compte l’Histoire des Arts.

En classe, le travail de l’élève consiste à réfléchir seul ou en groupe sur des documents qui sont corrigés avec le professeur. Les échanges dialogués entre les élèves et avec le professeur ont pour but de nourrir la réflexion, l’argumentation et l’esprit critique de chacun.

Une trace écrite dans le cahier est proposée. Construite avec les élèves et/ou par le professeur elle prend la forme:

  • d’une correction des activités.
  • d’une leçon sous forme de résumé, de tableau, de croquis…

LE TRAVAIL PERSONNEL DE l’ÉLÈVE

La qualité d’écoute et de concentration en classe est indispensable. Elle permet à l’élève de mieux s’approprier le cours et elle facilite ainsi l’apprentissage personnel des leçons.

Les leçons sont à apprendre pour chaque cours de la 6ème à la 3ème afin de faciliter l’ancrage du cours suivant.

Pour apprendre, l’élève ne doit pas se contenter de relire plusieurs fois la leçon. Il faut qu’il comprenne ce qu’il apprend en se servant du titre, de la problématique et du plan du cours. Il est conseillé d’apprendre par étape du plan, autour des mots clés. Un support papier peut servir à mémoriser (mots difficiles, étapes, mots clés). La leçon est sue si l’élève est capable de réexpliquer clairement, sans support, et en utilisant le vocabulaire disciplinaire. L’apprentissage doit être complété par la relecture des activités corrigées avec les documents à l’appui.
L’apprentissage peut être complété par des exercices donnés par le professeur ou par des lectures du livre.

TOUT TRAVAIL DONNÉ PAR LE PROFESSEUR EST OBLIGATOIRE.

Les changements sont souvent importants pour les élèves qui découvrent de nouvelles approches et de nouvelles méthodes.
L’acquisition de réflexes méthodiques devient indispensable. L’élève de 6ème doit donc s’habituer à travailler de façon rigoureuse.
Matériel et Organisation

  • un seul cahier grand format, grands carreaux (29 x32 cm) ; renouvelable en cours d’année.
  • un manuel
  • des crayons de couleur
  • 3 séances hebdomadaires mais les séances s’enchaînent jusqu’au changement de chapitre et souvent donc de discipline.

Programmes disciplinaires

  • Histoire : Il est centré sur l’Antiquité et une partie du Moyen Age.
  • Géographie : Il se développe autour de la notion « Habiter la Terre ».
  • Education Civique : on aborde la place de l’élève en tant que collégien, enfant et habitant.

Compétences travaillées en classe

Le niveau 6ème permet d’initier l’élève à des compétences disciplinaires :

  • L’étude de documents de tous types : textes, images, cartes, graphiques, tableaux…
  • La capacité à raconter, à décrire et à expliquer à l’oral et à l’écrit
  • L’acquisition de repères chronologiques et géographiques (frises, cartes…)
  • La réalisation de croquis simples

Ces compétences seront travaillées et renforcées au cours des quatre années de collège.

Les évaluations
La connaissance du cours précédent est indispensable pour comprendre le cours suivant. Les élèves peuvent donc être interrogés à l’oral ou à l’écrit en début de cours.
Pour les devoirs sur table, les élèves sont prévenus à l’avance et disposent de plusieurs jours de révisions (le plus souvent une semaine avant). Ces devoirs servent à évaluer les connaissances du cours, les compétences travaillées en classe. C’est pourquoi ces devoirs comportent des exercices similaires mais non identiques à ceux effectués en classe.

Des travaux maison peuvent être demandés (dossier de recherche, exercices d’entraînement…) par écrit.

La mémorisation du cours doit être rigoureuse. Elle s’appuie :

– sur des leçons apprises et répétées (lire ne sert à rien!),
– sur l’attention en cours qui permet de mieux comprendre la leçon et sa logique,
– sur l’utilisation du livre et notamment de la page “je retiens autrement” en fin de chapitre.

Les élèves de la classe de 3ème sont en Histoire – Géographie – Enseignement moral et civique préparés à la fois à l’examen du Brevet National des Collèges et à leur entrée au lycée.
De nombreux réflexes méthodiques sont révisés et consolidés mais aussi complétés par des méthodes propres à la 3ème, les élèves ayant des capacités d’abstraction et de raisonnement plus avancées. L’argumentation et la critique prennent ainsi une place plus importante.

Matériel et Organisation

  • cahiers, un par matière afin de faciliter les révisions de fin d’année
  • des fiches cartonnées pour constituer des fiches de synthèse pour les révisions
  • 1 manuel d’Histoire – Géographie et Education civique
  • des crayons de couleur
  • 4 séances hebdomadaires mais les séances s’enchaînent jusqu’au changement de chapitre et souvent donc de discipline.

Programmes disciplinaires

  • Histoire : Il est centré sur le XXè siècle ; les études portent sur le monde et la France depuis 1914.
  • Géographie : Il est consacré à l’étude de la France et de l’Union européenne et leur place dans la mondialisation.
  • Education Civique : on étudie principalement la citoyenneté démocratique en s’appuyant sur la République française (ses valeurs, son organisation politique…). ce programme trouve de nombreux échos dans les programmes d’Histoire et de Géographie.

Compétences travaillées en classe

L’étude de documents de tous types : textes, images, cartes, graphiques, tableaux…

  • La capacité à argumenter et à expliquer à l’oral et à l’écrit
  • La capacité à exercer un jugement critique
  • L’acquisition de repères chronologiques et géographiques exigibles pour le Brevet
  • La réalisation de croquis exigibles pour le Brevet
  • La capacité à rédiger une réponse développée (préparation Brevet) dans un développement construit
  • La capacité à composer en Histoire ou en Géographie (approfondissement de la capacité précédente en vue d’une préparation au lycée)

LA MAITRISE DE LA LANGUE ET DU VOCABULAIRE, EVALUEES EN DEVOIR, SONT INDISPENSABLES A LA REDACTION DES COPIES ET DOIVENT FAIRE L’OBJET D’UNE ATTENTION PARTICULIERE DE LA PART DES ELEVES.

Les évaluations

La connaissance du cours précédent est indispensable pour comprendre le cours suivant. La mémorisation des cours doit s’appuyer sur :
– l’emploi du vocabulaire spécifique,
– des notions et des connaissances rigoureuses et comprises. Il est donc nécessaire d’être attentif en classe,
– les études de documents et les études de cas sont indispensables pour fournir des exemples concrets.

Pour les devoirs sur table, les élèves sont prévenus à l’avance et disposent de plusieurs jours de révisions (le plus souvent une semaine avant). Ces devoirs servent à évaluer les connaissances du cours, les compétences travaillées en classe. C’est pourquoi ces devoirs comportent des exercices similaires mais non identiques à ceux effectués en classe. Des Brevets blancs sont réalisés dans des conditions identiques à celles de l’examen du Brevet.
Des travaux maison peuvent être demandés (dossier de recherche, exercices et sujets d’entraînement…) par écrit.
Dans tous les cas le recours au manuel est fortement recommandé pour :
– réviser avec les pages “je retiens l’essentiel” en fin de chapitre,
– s’entraîner avec les sujets brevet (sujets préparés),
– compléter le cours avec les pages de leçon (à lire voire à travailler).